L’école maternelle a pour vocation de dispenser aux enfants de 3 à 6 ans l’enseignement pré-élémentaire. Deux jours d’assises de l’école maternelle viennent de se tenir fin mars 2018 : elles ont permis de faire un vaste tour d’horizon du rôle de l’école maternelle et d’annoncer quelques réformes.

 

L’école maternelle en France : état des lieux et objectifs des assises

En France, la scolarité en France n’est obligatoire qu’à partir du CP ; néanmoins, 2,5 millions d’enfants sont scolarisés en maternelle. Ils sont encadrés par 85 700 professeurs des écoles et 52 000 ATSEM dans 93 000 classes de 14 000 écoles maternelles, ce qui fait une moyenne de 26 élèves par classe.

Pour le ministre de l’Éducation nationale, les assises de la maternelle ont pour objectif de repenser l’école maternelle en mettant en évidence la « dimension affective » et la « préparation aux apprentissages fondamentaux ». Des thèmes divers ont été abordés : l’acquisition du langage avec en particulier la question de la double langue et celle des troubles du langage, les questions de croissance et de santé et le rôle de la communauté éducative (enseignants et ATSEM) dans l’épanouissement de l’enfant.

L’abaissement de l’âge de la scolarisation obligatoire

En Europe, la scolarité obligatoire démarre généralement à l’âge de 6 ans, comme en France, mais l’âge du début de l’enseignement pré-élémentaire se situe souvent plus tôt : 9 mois en Finlande – qui obtient les meilleurs résultats en termes de réussite scolaire dans l’enseignement primaire et secondaire –, 1 an en Espagne et en Suède, 2 ans en Autriche et en Belgique, 2,5 ans en Italie et aux Pays-Bas.

Le Président de la République a annoncé, lors des assises de la maternelle, que l’âge de l’instruction serait dorénavant rendu obligatoire à partir de 3 ans en France, à compter de la rentrée 2019.

Les principales mesures

Dans un souci d’égalité des chances, les politiques publiques en matière de petite enfance doivent être prioritaires et prendre en compte l’enjeu de l’immersion dans le langage dès les premières années de la scolarité.

Les mesures concernent ainsi :

  • le renforcement de la formation des professionnels et de l’accueil des parents ;
  • le développement des activités culturelles par le biais de la lecture de contes et de la musique ;
  • la prévention des risques liés aux écrans.

Conclusion

Le souhait du ministre de l’Éducation nationale est de faire de l’école maternelle « un lieu d’épanouissement pour redonner à l’enfant l’envie de l’apprentissage et du langage pour réduire les inégalités » tout en favorisant la socialisation. Nous pourrons en mesurer les effets d’ici quelques années.

1er cours CAP Petite Enfance offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews