Il fait chaud. Quoi de plus normal durant la période estivale… Si ce n’est que les vagues de chaleur et périodes de canicule peuvent être délétères pour l’organisme. Qu’est-ce qu’une période caniculaire ? Quels sont les niveaux d’alerte ? Comment peut-on se protéger ?

Avec un épisode caniculaire qui ne semble pas faiblir, il est nécessaire d'adopter les bons gestes afin de se protéger. Découvrez les conseils du Cours Minerve !

Les effets d’une canicule

Lorsque les températures sont anormalement élevées pour la période pendant plusieurs jours consécutifs, on parle de vague de chaleur. Dès lors que ces températures ne redescendent pas la nuit et que le phénomène est envisagé ou dure plus de trois jours consécutifs, on parle alors d’épisode caniculaire.

Dans les deux cas, les effets sur l’organisme peuvent être délétères. Au départ, le corps tente d’adapter sa température corporelle. Lorsque le corps n’arrive plus à s’autoréguler, les principaux risques sont le coup de chaleur et la déshydratation. Selon l’Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, on peut classer les effets de l’exposition à la chaleur selon 4 niveaux de gravité depuis la fièvre, des céphalées, des crampes, puis un épuisement pouvant aller jusqu’au décès par défaillance de la thermorégulation.

Selon l’Assurance maladie, les personnes les plus sensibles sont les femmes enceintes, les petits enfants, les personnes de plus de 65 ans, les personnes ayant perdu leur autonomie et restant alitées ou au fauteuil, les personnes qui présentent certaines maladies ou qui prennent certains médicaments, les personnes qui travaillent à l’extérieur, qui sont en situation de précarité (sans abri) ou dont le logement est inadapté.

Le dispositif d’alerte

Depuis l’épisode caniculaire de 2003, les autorités étatiques ont mis en place un plan canicule. Celui-ci prévoit une vigilance saisonnière entre le 1er juin et le 15 septembre, avec différents niveaux d’alerte et des mesures à prendre en cas de canicule.

L’alerte est décomposée en 4 niveaux identifiés par des couleurs sur la carte de France météorologique allant du vert (période de veille) au rouge (mobilisation générale de l’ensemble des acteurs).

En plus du dispositif d’alerte et des actions menées au niveau local, l’État met en place un numéro d’information à la disposition du public : 0 800 06 66 66.

Avec un épisode caniculaire qui ne semble pas faiblir, il est nécessaire d'adopter les bons gestes afin de se protéger. Découvrez les conseils du Cours Minerve !

Quels gestes adopter ?

Les bons gestes consistent à :

  • boire régulièrement de l’eau même en l’absence de soif (1,5 à litres par jour) ;
  • se mouiller le corps et les bras plusieurs fois par jour ;
  • manger en quantité suffisante (préférer les fruits et légumes crus et les plats froids) ;
  • éviter de boire de l’alcool, car cela favorise la déshydratation ;
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes ;
  • éviter les efforts physiques pour ne pas augmenter inutilement sa température corporelle ;
  • maintenir le logement au frais en fermant les volets la journée et en ouvrant les fenêtres à la tombée de la nuit ;
  • s’informer sur le site de Météo France.

La conclusion

Face à un épisode de chaleur, il est nécessaire de se protéger et de faire attention aux plus vulnérables. Seul le suivi des recommandations et la vigilance de tous, État et citoyen, permettront de limiter les effets délétères de la canicule !

Avec un épisode caniculaire qui ne semble pas faiblir, il est nécessaire d'adopter les bons gestes afin de se protéger. Découvrez les conseils du Cours Minerve !

1er cours CAP Petite Enfance offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews