L’ancien CAP Petite Enfance est désormais remplacé par le CAP « AEPE » (Accompagnant Éducatif Petite Enfance). Il s’agit d’un secteur en forte demande : avec 800 000 naissances par an en France, la demande en personnel qualifié reste soutenue. Si la plupart des titulaires d’un CAP rejoignent le marché du travail, il peut également être intéressant de poursuivre ses études : les pistes sont multiples et les débouchés nombreux. Découvrez ici quelles opportunités s’offrent à vous. 

CAP AEPE - Petite Enfance

© stefanie – Adobe Stock

Petite enfance : un marché de l’emploi dynamique

Le domaine de la petite enfance, qui concerne la prise en charge des petits de 0 à 6 ans, est un secteur en nette expansion. Selon l’INSEE, environ 455 000 personnes occupent des métiers dans ce secteur (données de 2010 à 2016). Mais avec un taux de natalité actuellement élevé en France, les besoins d’accueil pour les tous-petits continuent d’augmenter. Parallèlement, nous vivons la vague de départs à la retraite des « baby-boomers », soit autant d’actifs en moins pour ce secteur. Avec des infrastructures aujourd’hui insuffisantes pour l’accueil des plus jeunes, l’État va être amené à revoir à la hausse les aides allouées à ce domaine. De plus, le gouvernement se montre vigilant sur la réglementation et les formations spécifiques à la petite enfance : celles-ci sont souvent incontournables pour exercer un métier auprès des enfants en bas-âge. Le CAP « Accompagnant Éducatif Petite Enfance » permet ainsi de répondre à la demande de personnel qualifié, habilité à gérer les jeunes enfants au quotidien.

Poursuivre ses études après le CAP Petite enfance

Plus de 80% des titulaires du CAP choisissent d’exercer un métier dès leur formation en poche. Il s’agit en effet d’un diplôme permettant d’être opérationnel immédiatement, avec en plus de nombreuses offres d’emplois disponibles. Si le CAP « AEPE » suffit en effet pour intégrer une crèche ou une halte-garderie par exemple, c’est aussi une passerelle vers une poursuite d’études : acquérir des compétences plus poussées peut être épanouissant et rémunérateur. Il est ainsi possible de viser un Bac Pro, un concours ou une école spécialisée. Ce CAP offre les moyens d’évoluer vers différentes formations et métiers du domaine sanitaire et social : 

CAP Petite Enfance - CAP AEPE

© bernardbodo – Adobe Stock

– Le Bac Pro ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personne) : il permet de travailler auprès d’enfants et de personnes âgées ou handicapées, afin de les assister dans les gestes du quotidien. Participant au maintien de la vie sociale des patients, il collabore régulièrement avec les autres professionnels de santé. 

– Le concours ATSEM (Agent Territorial Spécialisé des Ecoles Maternelles) : ce métier de la fonction publique consiste à assister l’enseignant de maternelle, tout en veillant au bien-être des enfants. Le CAP « AEPE » ouvre l’accès au passage du concours externe.

Auxiliaire de Puériculture : l’obtention de ce diplôme d’État permet de prodiguer les soins de base aux nouveaux-nés et aux enfants en bas âge. Ce métier peut s’exercer en PMI, en crèche, en maternité, en hôpital ou encore au domicile du patient. 

Éducateur de jeunes enfants : intervenant principalement dans les lieux de garde collectifs, il initie les tous jeunes aux règles de vie à travers les activités d’éveil. La formation à ce diplôme d’État est possible après un CAP « AEPE ».

Les métiers de la petite enfance accessibles grâce au CAP « AEPE »

Cette formation ouvre les portes de plusieurs catégories de métiers autour de l’enfance : on retrouve les thèmes de l’éducation et de la santé du jeune enfant, ainsi que l’aspect social en général. Le CAP « AEPE » offre ainsi d’intéressantes perspectives de carrière, avec la possibilité de s’investir dans de nombreux métiers :

Auxiliaire de crèche ou aide-auxiliaire de puériculture :

Un poste en crèche avec un CAP Petite Enfance est souvent convoité par les diplômés : l’agent de crèche travaille en équipe et participe au projet pédagogique, tout en accueillant enfants et parents. Il gère les soins courants d’hygiène, organise les espaces de vie pour les petits, etc. 

Agent spécialisé

Ce métier, moins connu, consiste à accueillir l’enfant sur la journée, au sein d’un lieu de vie sécurisant et propice à l’autonomie des petits. Les qualités indispensables sont l’esprit d’équipe, les capacités à communiquer ainsi qu’un bon sens de l’observation. 

Aide-Éducateur/Éducatrice

Chargé d’encadrer et d’animer, ce professionnel exerce au sein d’un établissement scolaire avec les autres professionnels de la petite enfance. Raconter des histoires, chanter, proposer diverses activités manuelles… Les tempéraments dynamiques s’épanouissent dans ce métier. 

Animateur/Animatrice Petite Enfance

Responsable de multiples tâches en lien avec l’encadrement des enfants, l’animateur peut exercer en crèche, école maternelle ou primaire, ou encore centre de loisirs. Le CAP « AEPE » apporte toutes les compétences nécessaires à cette fonction aux nombreux débouchés. 

1er cours CAP Petite Enfance offert

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews