La coordination des soins doit permettre d’éviter la redondance des actes, mais également d’assurer la sécurité des prises en charge. Pour atteindre ces objectifs, l’État a développé un outil appelé le « dossier médical partagé ». De quoi s’agit-il ? Comment peut-on l’ouvrir ?

Qu'est-ce que le dossier médical partagé et comment l'ouvrir ? Le Cours Minerve vous dit tout !

Source : dmp.fr

À l’origine, le dossier médical personnel

Créé par la loi relative à l’assurance maladie, le dossier médical personnel (DMP) avait pour objectif de « favoriser la coordination, la qualité et la continuité des soins, gages d’un bon niveau de santé »(1). Dossier entièrement numérique, il devait s’intéresser à l’ensemble du parcours patient, qu’il s’agisse d’activités de prévention, de diagnostic, de soins ou encore de suivi social ou médico-social. Sa mise en place était prévue pour 2007.

Selon le ministère chargé de la Santé, le DMP avait 4 avantages principaux : assurer une meilleure coordination entre les professionnels de santé, une meilleure qualité des soins, une meilleure information des assurés, ainsi qu’une plus grande maîtrise des dépenses d’assurance maladie.

Pourtant des difficultés sont vite apparues autour de questions tant organisationnelles que d’accès aux données, de sécurité ou de confidentialité. La question relative à la place du patient s’est vite posée. Était-ce un outil de coordination pour les professionnels de santé ou un outil au service du patient ? De plus, l’expérimentation fut considérée comme incomplète et le coût relatif à sa mise en place très élevé.

La transformation en dossier médical partagé

Après avoir pris en compte de l’ensemble des critiques formulées, le DMP est récemment devenu le dossier médical partagé. Selon le ministère chargé de la Santé, le DMP nouvelle formule, « instrument de la coordination des soins, peut être créé pour les bénéficiaires de l’assurance maladie, avec le consentement exprès de la personne ». Il poursuit toujours le même objectif principal qu’est le partage de données et documents.

Selon le décret d’application, le DMP contient plusieurs données parmi lesquelles l’identité du titulaire, les données relatives à la prévention, à l’état de santé et au suivi social et médico-social déposées par les professionnels de santé et devant être partagées, celles consignées dans le dossier par le titulaire lui-même, celles relatives à la dispensation de médicaments, au don d’organes ou de tissus, aux directives anticipées, à l’identité, et les coordonnées des représentants légaux, de la personne de confiance, des proches du titulaire à prévenir en cas d’urgence et du médecin traitant.

Le patient étant à l’origine de la création du dossier, ce dernier doit comprendre le recueil de son contentement, mais également la liste des professionnels de santé autorisés à accéder au DMP, ainsi que la liste des professionnels de santé auxquels le titulaire a interdit l’accès.

Tous les bénéficiaires de l’assurance maladie peuvent créer gratuitement et sans que ce soit une obligation leur DMP soit sur Internet, soit avec l’aide d’un professionnel ou d’une structure de santé.

La conclusion

Le Gouvernement espère, d’ici 2022, l’ouverture de 40 millions de DMP. Initié dans 9 régions pilotes, le dispositif a connu en dix-huit mois l’ouverture de près de 1,9 million de dossiers médicaux partagés. Il s’enrichit peu à peu de nouvelles fonctionnalités, et devrait devenir un outil indispensable pour les patients.

(1) Article L. 161-36-1 du Code de la santé créé par la loi du 13 août 2004 relative à l’assurance maladie.

1er cours CAP Petite Enfance offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :


* Sauf week-end et jours fériés

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews