Les menstruations ou règles sont, chez la femme, de nature physiologique. Pourtant, encore de nos jours, elles sont un sujet tabou et peuvent entraîner un isolement social et/ou sociétal. Qu’appelle-t-on les menstruations ? Quels sont les enjeux de l’hygiène menstruelle et quelles sont les actions menées pour en favoriser l’accès pour toutes ?

Quels sont les enjeux de l'hygiène menstruelle et quelles mesures sont menées pour en favoriser l'accès ?

©lavrenkova / Adobe Stock

Le point sur les règles

Les règles caractérisent une période physiologique durant laquelle un écoulement sanguin est extériorisé chez la femme non enceinte en période d’activité génitale ‒ de la puberté jusqu’à la ménopause. Elles surviennent en moyenne une fois par mois et sont le résultat de l’évacuation de la couche interne de l’utérus qui s’est épaissie en vue d’une grossesse éventuelle. Dans le cycle menstruel, il existe schématiquement deux phases :

  • une phase folliculaire entre le 1er et le 14e jour, qui correspond à la croissance d’un ovocyte ;
  • une phase lutéale entre le 14e et le 28e jour, qui se situe après l’ovulation : c’est dans cette seconde phase que le follicule ovarien se transforme en une glande, le corps jaune qui en sécrétant des œstrogènes et de la progestérone va préparer l’endomètre (muqueuse utérine) à accueillir l’œuf en cas de fécondation. À défaut, il est évacué lors des règles.

L’hygiène menstruelle

L’apparition des règles est une étape importante dans la vie des femmes. Selon l’Institut de relations internationales et stratégiques, les femmes auront, au cours de leur vie, en moyenne 450 fois leurs règles durant 3 à 5 jours, soit plus de 2 000 jours. Bien qu’elles relèvent d’un phénomène naturel, elles peuvent provoquer de la peur, de la honte et du stress.

Pourtant, il existe de nombreux produits d’hygiène parmi lesquels les serviettes hygiéniques, les tampons ou les coupes menstruelles qui, en fonction des besoins, peuvent être adaptés aux conditions de vie de la femme.

Les actions nationales et internationales

Afin de briser tout tabou, chaque année, le 28 mai, une journée mondiale a lieu. Le « Menstrual Hygiene Day », ou Journée de l’hygiène menstruelle, vise à éduquer les jeunes filles et femmes à l’hygiène menstruelle, et à promouvoir l’accès aux produits hygiéniques en tout lieu et en quantité suffisante.

Cette année, Marlène Schiappa, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, a réuni des parlementaires et acteurs du secteur « pour convenir d’une stratégie afin d’améliorer concrètement la vie de toutes les femmes ». Ensemble, ils ont défini des pistes de travail telles que :

  • une mission relative à l’expérimentation de la gratuité des protections hygiéniques ;
  • une amélioration de la sécurité, l’information aux consommatrices quant à la composition et à l’utilisation des protections menstruelles et l’accessibilité des produits ;
  • des mesures en faveur des plus précaires, mais également pour abaisser le coût des produits d’hygiène.

Conclusion

Les menstruations sont naturelles, elles ne doivent pas être la source de tabous. En outre, dans le cadre de l’accès de toutes aux produits d’hygiène intime, il est nécessaire de lutter contre la précarité menstruelle qui frappe 1,7 million de Françaises, et de prendre des mesures parmi lesquelles une baisse significative des coûts des protections périodiques.

1er cours CAP Petite Enfance offert

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews