Un fauteuil roulant qui monte et descend les escaliers, c’est désormais chose possible grâce à la création d’Hervé Le Saux, fondateur de l’entreprise Kerostin Mobility Solutions.

Le fauteuil du futur, aujourd’hui

Aider les personnes à mobilité réduite à accéder à des espaces qui ne sont pas forcément adaptés à leurs besoins, c’est l’objectif du fauteuil roulant créé par la start-up Kerostin Mobility Solutions. L’idée de ce fauteuil est venue à Hervé Le Saux, entrepreneur breton, alors qu’il souhaitait inventer une valise plus simple à transporter. Il invente alors un système de roues crantées escamotables, malheureusement inapplicables aux valises en raison de leur diamètre trop important… un système qui trouvera une seconde vie, une fois appliqué à un fauteuil roulant.

Avec le soutien de Lorient Technopole, Kerostin Mobility Solutions invente un fauteuil, dont les roues se transforment en quelques instants. Crantées lorsqu’elles montent et descendent un escalier, elles redeviennent circulaires une fois au sol. Pour le moment, l’utilisateur doit être accompagné d’un aidant, mais cette invention est déjà un grand pas pour les personnes à mobilité réduite, parfois contraintes de faire demi-tour lorsqu’ils sont confrontés à la montée de marches.

Une invention déjà commercialisée

Le premier fauteuil conçu par la start-up bretonne est déjà en vente. Modèle manuel, il coûte environ 3400 € et sera remboursable par l’Assurance maladie en septembre 2019. Le second modèle, lui motorisé, coûtera 7500 € et sera disponible à partir du mois de mars (et remboursable en décembre 2019.)

Il faut savoir qu’aujourd’hui, cette invention s’adresse aux seniors, plutôt qu’aux personnes handicapées. Comme l’explique Hervé Le Saux dans Le Télégramme « Les tétraplégiques ont besoin de fauteuils très complexes parfaitement adaptés à leur problématique physique. Quant aux paraplégiques, ils recherchent avant tout une grande liberté de mouvement, avec des fauteuils légers et confortables. En revanche, il y a toute une frange de la population des seniors qui a des problèmes de mobilité que notre invention peut résoudre. » La création d’un tel outil représente néanmoins un véritable espoir, mais aussi un grand intérêt pour des structures sociales tels que les CCAS (Centres communaux d’action sociale) ou certains lieux touristiques comme la butte Montmartre, à Paris.

©Kerostin Mobility Solutions

1er cours CAP Petite Enfance offert

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews