Les Français sont attentifs à l’environnement. Outre les conditions atmosphériques et météorologiques, ils sont de plus en plus sensibilisés aux conséquences sanitaires du réchauffement climatique. Quelles en sont les conséquences et comment les pouvoirs publics essaient-ils de lutter contre ce phénomène ?

mesures gouvernement rechauffement climatique

© Adobe stock – csd

Le réchauffement climatique

Le climat peut se définir comme l’ensemble des phénomènes météorologiques. Ainsi, selon Météo France, « depuis 1850, on constate une tendance claire au réchauffement, et même une accélération de celui-ci. Au XXe siècle, la température moyenne du globe a augmenté d’environ 0,6 °C et celle de la France métropolitaine de plus de 1 °C ».

Pour expliquer ce phénomène, les experts pointent l’évolution des activités humaines (développement de l’industrie, déforestation, agriculture à grande échelle…) et leurs incidences sur l’effet de serre. Les conséquences sont déjà perceptibles sur l’environnement. La fonte des glaces est plus rapide, le niveau de la mer augmente et le nombre de journées estivales est plus important. Sur le plan climatique, les tempêtes, inondations et périodes de sécheresse sont plus nombreuses, entraînant un bouleversement de notre écosystème, des crises migratoires, des conflits…

Les conséquences sanitaires

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le changement climatique produit un effet en cascade. Les modifications climatiques (canicules, inondations, sécheresse) induisent une modification des voies de contamination microbienne, de la dynamique de transmission, mais également de l’écosystème et de l’hydrologie, et une modification des composantes socio-économiques et démographiques.

Sur le plan sanitaire, il existe un risque de développement de maladies ou de décès liés aux températures, l’apparition de maladies d’origine hydrique ou alimentaire, ou de maladies transmises par des vecteurs et des rongeurs… La pollution peut également avoir des conséquences indirectes, telles que la pénurie de nourriture et/ou d’eau.

Plus récemment, des chercheurs ont mis en évidence un lien entre le changement climatique et la santé mentale. L’augmentation du nombre de catastrophes et la perception individuelle de ces changements perturberaient l’équilibre psychologique et majoreraient le stress et l’anxiété.

Les mesures envisagées

Face à ces constats alarmants, sous l’égide des Nations unies, une convention cadre a été signée par 197 pays et plusieurs accords – parmi lesquels le Protocole de Kyoto ou l’Accord de Paris – ont été approuvés par la majorité des pays. En septembre prochain, un sommet mondial aura lieu pour accélérer les actions visant à mettre en œuvre l’Accord de Paris.

Au-delà de ces mesures, chacun peut participer à lutter contre le réchauffement climatique en changeant ses habitudes de transport, en adaptant son mode de consommation alimentaire ou encore en réduisant sa consommation électrique ou de chauffage.

La conclusion

Depuis quelques années, les changements climatiques font partie de notre quotidien. Il s’agit d’un phénomène contre lequel chacun, à son niveau, peut lutter. La préservation de notre environnement et des ressources naturelles est indispensable à la santé humaine. Il est encore temps d’agir !

1er cours CAP Petite Enfance offert

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews