Depuis les années soixante-dix, les gouvernements successifs ont enchaîné les « plans banlieues » plus ou moins concluants. Les émeutes de 2005 ont frappé les esprits, et de nouvelles pistes sont aujourd’hui proposées par le Gouvernement.

Des territoires sensibles

En géographie, les banlieues désignent les quartiers situés en périphérie des villes centres. Dans les médias, ce terme est aujourd’hui utilisé de manière péjorative. Ces quartiers dits populaires cumulent des problèmes économiques (taux de chômage à 25,3 %), culturels (replis identitaires, exclusion, religion) et sociaux (échec scolaire, insécurité).

Les dispositifs en place

De nombreux dispositifs financés par l’État sont mis en œuvre :

  • Scolarité : réseaux d’éducation prioritaires (REP) pour un meilleur accompagnement des élèves.
  • Logement : rénovations, et obligation de création de logements sociaux.
  • Sécurité : nouvelle « police de sécurité du quotidien », dotée d’effectifs supplémentaires et d’une présence renforcée.
  • Emploi : contrats aidés (rebaptisés « emplois francs ») permettant aux employeurs de bénéficier de subventions et exonérations à l’embauche.

Toutefois, ces dispositifs ne sont pas jugés adaptés et font l’objet de nombreuses critiques.

Le rapport Borloo

Des solutions ont été proposées par Jean-Louis Borloo dans son rapport « Vivre ensemble, vivre en grand pour une réconciliation nationale », élaboré en lien avec les collectivités et les élus locaux. Parmi les mesures phares, on peut citer :

  • la création de 30 000 places supplémentaires en crèches,
  • la préscolarisation,
  • la création de 200 campus numériques.

Enfin, la création d’un fonds de 5 milliards d’euros s’avère nécessaire pour mettre en place ces nouvelles propositions.

Les décisions gouvernementales

Malgré l’engouement des élus locaux en faveur de ce rapport, le président de la République a annoncé le 22 mai dernier qu’il n’y aurait pas de nouveau plan banlieues. « Il faut inventer une méthode, un rythme différent » a-t-il annoncé. Un revirement qui a du mal à passer chez les élus locaux et responsables associatifs.

Certaines propositions du plan Borloo seront tout de même appliquées, comme celles concernant la petite enfance ou la rénovation de l’habitat.

Conclusion

Les multiples plans banlieues n’ayant jamais permis de résoudre les difficultés de ces quartiers périphériques, le Président de la République n’a pas souhaité appliquer le rapport Borloo en l’état. Reste à découvrir cette nouvelle méthode dans les mesures qui seront dévoilées en juillet prochain.

1er cours CAP Petite Enfance offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Pays :

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews