Alors que l’intelligence artificielle (IA) fait parler d’elle dans la plupart des secteurs, l’e-santé pourrait bien changer la médecine telle qu’on la connaît aujourd’hui.

Alors que l'e-santé fait de plus en plus parler d'elle, à quels changements peut-on s'attendre dans le secteur de la médecine ?

©Siarhei / Adobe Stock

Prothèses intelligentes, suivi à distance… les évolutions de l’e-santé

En plein essor, l’intelligence artificielle s’impose dans de nombreux secteurs, dont celui de la santé et des soins. Hormis la chirurgie assistée par ordinateur, permettant notamment d’opérer à distance, la recherche se concentre sur d’autres usages de cette technologie.

Prédire une maladie et son évolution, surveiller l’état de santé d’un patient à distance, accompagner les personnes âgées ou fragilisées… Autant de tâches qui pourraient bientôt presque entièrement traitées grâce au partage et à la collecte de données. Déceler les premiers signes d’une épidémie dans une région du territoire, grâce aux algorithmes, pourrait aussi être possible dans un futur très proche. En effet, des recherches internet et le partage d’articles de presse régionale sur les réseaux sociaux offriront assez d’informations pour que des conclusions soient tirées.

Deux autres secteurs en plein développement. Celui des prothèses intelligentes, membres ou organes artificiels imitant à la perfection le corps humain, jusqu’à en améliorer ses fonctions, et celui des robots d’assistance. Ces derniers seraient utilisés pour assister au quotidien des personnes âgées ou en situation de faiblesse. Compte tenu des avancées en matière de robotique, ceux-ci offriraient aux patients une plus grande indépendance, mais également des interactions sociales. Un sujet polémique cependant, car brouillant la frontière entre robots et humains.

L’ère de la médecine augmentée

L’ambition de l’IA dans le secteur médical n’est pas de remplacer les praticiens, mais de leur proposer une médecine augmentée. Une médecine dont l’objectif est de les assister dans l’exercice de leur activité. Dans certains pays, la détection de mélanomes à l’aide de photographies de peau est possible grâce à l’apprentissage automatique et au deep learning. À l’aide de milliers d’échantillons, cette procédure permet d’utiliser des données pour repérer des maladies là où l’œil humain pourrait échouer. Une vraie révolution.

Pour prendre un autre exemple, le recours à la médecine augmentée pourrait également se traduire par l’analyse des données d’un patient (antécédents médicaux, allergies…) afin de lui proposer un traitement personnalisé, prenant en compte l’ensemble des critères le concernant. Bien-entendu, le médecin aura toujours le dernier mot sur le traitement final, rien ne pouvant remplacer l’avis d’un expert, pas même la plus intelligente des machines.

Enfin, l’e-santé permettrait aux médecins de consacrer plus de temps à des tâches ne pouvant être effectuées que par un être humain, comme le conseil et l’assistance.

Les limites de l’intelligence artificielle

Alors que les possibilités semblent infinies, l’intelligence artificielle a ses limites. La première est la non-autonomie des systèmes et robots, qui nécessitent une intervention humaine. Cette intervention humaine est indispensable non pas seulement pour des raisons de fiabilité, mais également de responsabilité juridique.

Pour finir, le manque d’humanité d’un dispositif d’e-santé soulève des questions quant à son utilisation dans le secteur médical. Sans même évoquer une absence d’empathie et de contact humain, les patients pourraient être réticents à accepter un diagnostic réalisé par une IA. Un souci de taille car ce manque de confiance peut se traduire en un faible échantillon de sujets. Or, pour se développer et se perfectionner, ce sont des dizaines de milliers de données qui sont nécessaires à l’intelligence artificielle.

1er cours CAP Petite Enfance offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :


* Sauf week-end et jours fériés

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews