L’arsenal thérapeutique contre la douleur est important, mais il peut s’avérer insuffisant. À l’instar d’autres pays, de plus en plus de voix en France sont favorables à l’utilisation d’une drogue, le cannabis. Pourquoi cette proposition ? Quelles sont les vertus du cannabis ? Quelle est la position des autorités françaises ?

Quelles sont les vertus du cannabis ? Découvrez ses bienfaits, mais aussi la position du gouvernement français quant à son utilisation.

©Africa Studio / Adobe Stock

Le cannabis et ses effets

Le cannabis est une plante, le chanvre indien, dont la principale molécule est la delta 9 THC (delta tétrahydrocannabinol). Il est le plus souvent consommé à partir d’une résine mélangée à du tabac et est présenté sous forme de barrettes ou boulettes de couleur brune.

Selon le rapport 2018 de l’Observatoire européen des drogues et toxicomanies, « plus de 92 millions d’adultes, soit un peu plus d’un quart des personnes âgées de 15 à 64 ans dans l’Union européenne, auraient déjà consommé des drogues illicites au cours de leur vie », dont en premier lieu le cannabis. La majorité des consommateurs sont des jeunes âgés de 15-34 ans, et 55 % d’entre eux fument quotidiennement du cannabis.

Généralement, les consommateurs recherchent les effets psychotropes induits par le cannabis (bien-être, euphorie…). Pourtant, notamment lorsqu’il est pris à forte dose, le cannabis peut entraîner des effets néfastes temporaires ou permanents allant de la perte de mémoire à des troubles cardiovasculaires.

Le cannabis aurait également démontré un intérêt dans le traitement de la douleur, en tant que substance antispasmodique, anti-vomitive, pour stimuler l’appétit ou améliorer le sommeil. Dans ce cadre, il devrait être administré à des doses modérées pour éviter les effets secondaires.

Vers une évolution de la législation française ?

À ce jour en France, le cannabis est considéré comme une drogue dont la consommation, la détention et la vente sont des infractions pénales punies par la justice. Or, de plus en plus de voix s’élèvent pour légaliser le cannabis, comme dans d’autres pays.

Ainsi, en septembre dernier, l’Agence nationale de sécurité des médicaments et des produits de santé (ANSM) a créé pour un an un « Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST) sur l’évaluation de la pertinence et de la faisabilité de la mise à disposition du cannabis thérapeutique en France ». Les experts, qui viennent de rendre leurs premières conclusions, recommandent d’autoriser le cannabis thérapeutique dans des situations cliniques spécifiques telles que :

  • « dans les douleurs réfractaires aux thérapies (médicamenteuses ou non) accessibles ;
  • dans certaines formes d’épilepsie sévères et pharmacorésistantes ;
  • dans le cadre des soins de support en oncologie ;
  • dans les situations palliatives ;
  • dans la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques».

À l’instar de nombreux autres pays, ils associent la prescription à la tenue d’un registre national sur lequel seraient inscrits les patients traités, qui évaluerait les bénéfices/risques et suivrait les événements indésirables.

La conclusion

Le cannabis est une drogue psychoactive, dont l’usage est prohibé. Pourtant, ses vertus thérapeutiques pourraient être utilisées dans un cadre réglementé, et c’est ce que les autorités sanitaires viennent de proposer. Si la décision est confirmée par la ministre chargée de la Santé, la question d’une dépénalisation totale pourrait également resurgir.

1er cours CAP Petite Enfance offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :

* Sauf week-end et jours fériés

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews