Marie-Thérèse L., 86 ans, vit à Nantes. Elle visite régulièrement sa belle-sœur, placée en EHPAD, et nous donne son point de vue sur l’établissement, la qualité de vie et les soins qui y apportés.

Cours Minerve EHPAD interview membre de la famille

Votre belle-sœur réside en EHPAD. Pouvez-vous nous dire pour quelle raison et depuis combien de temps ?

Ma belle-sœur, âgée de 80 ans, est atteinte de la maladie d’Alzheimer depuis environ une dizaine d’années. Le diagnostic a pris du temps, et elle est entrée il y a 2 ans et demi dans l’Unité Alzheimer d’un EHPAD privé de Nantes.

La décision a été prise parce qu’elle se perdait dans la rue, n’avait plus la notion du temps, perdait ses clés ou ses papiers, ne pouvait plus se faire à manger… Et elle acceptait difficilement qu’une auxiliaire de vie viennent lui faire ses courses ou ses repas.

Vous lui rendez visite régulièrement, pouvez-vous nous donner les aspects positifs que vous avez relevés sur son mode de vie ?

En premier lieu, la sécurité ! Elle est surveillée, quand elle ne peut s’alimenter seule, une aide-soignante lui donne à manger. Il y a du personnel de santé la nuit, une infirmière ou une aide-soignante, donc à tout moment elle peut être prise en charge. L’Unité Alzheimer est fermée, donc elle ne peut pas fuguer, comme elle le faisait beaucoup avant, en marchant des kilomètres sans but particulier.

Elle est aussi entourée d’autres personnes, alors que, chez elle, elle ne voyait plus grand monde. Il y a des animations, souvent faites par des bénévoles issus d’associations. Un accordéoniste vient de temps en temps jouer des chansons anciennes, ce qui ravive la mémoire de certains résidents. Ils ne sont pas tous au même stade de l’Alzheimer.

Ma belle-sœur, elle, est au stade final. Elle n’a plus la notion du langage et s’exprime par bribes de mots incompréhensibles. Par contre, j’ai l’impression qu’elle comprend ce qu’on lui dit, et elle me reconnait.

Quel est votre avis sur l’Unité Alzheimer de cet EHPAD ?

La résidence est pas mal, il y a des tableaux aux murs. Ils prévoient une décoration pour Noël. Il y a aussi un salon avec la télévision, avec de grandes baies vitrées et un petit parc où les résidents peuvent se promener, toujours sous surveillance.

Les chambres sont individuelles, et plutôt convenables, avec des objets personnels, des photos de famille…

Je ne vois que des points positifs dans cet établissement. Les gens qui y vivent ne pourraient pas subvenir à leurs besoins en restant chez eux. La maladie d’Alzheimer empêche toute possibilité de vivre seul.

Avez-vous constaté des aspects de son confort de vie qui pourraient être améliorés ?

Le personnel de santé fait de son mieux, mais il y a un manque flagrant de personnel. Trop de tâches à accomplir. Ce qui les empêche de s’occuper convenablement des malades, de leur accorder l’attention nécessaire. Un manque de temps pour faire autre chose que le strict nécessaire, comme leur toilette par exemple.

Je ne pense pas qu’il y ait de maltraitance, sans en être sûre. Pour moi, la maltraitance, c’est surtout ce manque de temps consacré à chaque malade en dehors des soins.

Pour quelle solution opteriez-vous si vous aviez le choix ?

Sans aucune hésitation, l’accompagnement à domicile ! Pour aller en maison de retraite, il faut y être obligé, parce qu’on ne peut plus vivre chez soi en toute sécurité.

1er cours CAP Petite Enfance offert

une question ?

contactez nous :

web call back

Rappel immédiat et gratuit !

Besoin d'un conseil ? Nous vous appelons !*

Inscrivez votre numéro de téléphone
et cliquez sur valider.

Téléphone :




* Sauf week-end et jours fériés

Nos élèves témoignent

avis eleve cours minerve

Découvrez les avis de nos élèves sur leur formation

CAP Petite Enfance, préparation au concours d’aide-soignante ou d’infirmier… Nous donnons la parole à nos élèves qui vous parlent de leur formation.

> Voir leurs interviews